Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 09:16

La progression de la représentation féminine à la tête des exécutifs, n’est pas fulgurante. Pire encore, celle des femmes antillaises. Loin de là. De six, dans toute la France, en 2011 à dix aujourd’hui, mis à part deux élues aux Antilles françaises, Josette Manin, présidente du conseil général de Martinique, (où il n’y avait pas d’élection en raison de la mise en place d’une collectivité unique fin 2015), et Josette Borel-Lincertin, fraîchement élue à la Guadeloupe. Et, si l'on ajoute encore une à la Réunion, Nassimah Dindar, cela fait en tout trois femmes d'outre-mer. C'est évidemment très peu. Dommage, car la loi du 17 mai 2013, en imposant des binômes de candidats femme-homme, a fait massivement entrer les femmes dans les conseils départementaux: elles étaient 13,9% d’élues en 2011, elle sont désormais 50%. Seulement dix femmes dans tous les départements français. Donc, ainsi, le combat continu ! La loi impose aussi la parité dans l’attribution des vice-présidences. Mais laisse la main libre aux formations politiques et in fine aux assemblées d’élus pour attribuer le premier fauteuil.

Sources : http://www.latribunedesantilles.net/index.php?option=com_content&task=view&id=4600&Itemid=47 ; https://www.youtube.com/watch?v=yd-8X8tgU0w ; https://www.youtube.com/watch?v=rLW--ntgHdk ; https://www.youtube.com/watch?v=dxVzzGSMulE ;

https://www.youtube.com/watch?v=xXChKPAkVRk .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires