Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 06:18
L'Angola et la Suisse ont signé mardi, à Berne, un mémorandum d'entente, dans le cadre de la promotion des relations d'amitié et de coopération existant entre les deux pays.

Le mémorandum a été signé par le ministre angolais des Relations Extérieures, Georges Rebelo Chikoti, qui a conclu le même jour, une visite officielle de deux jours, en Suisse, et par son homologue de la Confédération Helvétique, Didier Burkhalter.

Les relations politico-diplomatiques et de coopération entre la République d'Angola et la Suisse remontent dès les premières années de l'indépendance nationale.

L'implication de la Suisse en Angola se traduisait principalement dans les actions à caractère humanitaire, à travers le Secteur d'Aide Humanitaire, notamment dans le déminage et dans la construction de l'Ecole Technique Agraire de Catofe.

Dans les termes du présent accord, les deux Etats vont établir un processus de consultations politiques à un niveau diplomatique qui constituera un mécanisme utile destiné à promouvoir le dialogue bilatéral entre les deux ministères.

Les consultations politiques concernent entre autres les domaines des relations bilatérales, les questions régionales et internationales d'intérêt commun, la mise en œuvre des accords bilatéraux internationaux et l'échange de points de vue sur les questions de préoccupation commune.

Les deux parties ont reconnu la nécessité d'approfondir la coopération dans les domaines d'investissement dans les différents secteurs, en vue du développement de l'Angola.

Dans le chapitre de la coopération bilatérale, les deux pays vont étudier les mécanismes et l'entrée en vigueur de l'Accord sur la promotion et protection réciproque d'investissements(APPRI), un important instrument juridique pour la coopération entre l'Angola et la Suisse.

Le Gouvernement suisse est intéressé à une coopération avec l'Angola qui repose sur les échanges commerciaux, compte tenu de sa politique de diversification des sources d'approvisionnement dans le domaine énergétique.

Dans le cadre migratoire, l'Angola se montre coopératif avec les autorités suisses dans l'identification de ses citoyens qui résident en Suisse. D'autre part, la partie suisse a reconnu la coopération notoire dans ce domaine, concernant les citoyens angolais en situation illégale.

Durant la rencontre qui a précédé la signature du mémorandum, les participants ont fait un abordage exhaustif sur la coopération existant entre l'ONU et l'Union Africaine et analysé des sujets multilatéraux et régionaux.

Au niveau mondial, la question de lutte contre le terrorisme, qui préoccupe beaucoup la communauté internationale, par la nature répugnante de ce phénomène qui se vit dans le monde, particulièrement en Afrique, était au centre de la rencontre.

En qualité de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, l'intervention de l'Angola dans les processus prime pour l'interaction de l'activité du Conseil de Paix et Sécurité de l'Union Africaine.

L'Angola reconnaît l'activité conjointe du Conseil de Sécurité de l'ONU et du Conseil de Paix et Sécurité de l'Union Africaine, dans la recherche des solutions pour la résolution de conflits en Afrique par le biais du dialogue.

Dans la rencontre, l'Angola et la Suisse ont considéré les relations entre les deux pays comme excellentes, la Suisse ayant sollicité à l'Angola d'être présent à la Réunion du intergouvernemental sur les changements climatiques (IPCC) et d'appuyer la candidature au secrétariat du Traité du Commerce d'Armes.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires