Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 15:46
Le gouvernement brésilien a annoncé mardi un vaste plan d'investissements dans les infrastructures pour un montant de 198,4 milliards de réais (64 milliards de dollars), dont plus d'un tiers d'ici à 2018, à un moment où le Brésil, la première économie d'Amérique latine, est à l'arrêt.

Ce plan prévoit la construction d'autoroutes, de lignes ferroviaires, de ports et d'aéroports, dans l'espoir de renouer avec la croissance économique, le PIB brésilien devant reculer d'1,2% en 2015 selon le gouvernement, ce qui constituerait alors sa pire performance en 25 ans.
"C'est le moment de construire les bases d'un nouveau cycle de développement et de croissance du pays", a expliqué le ministre de la Planification, Nelson Barbosa, à des journalistes à Brasilia.
"Il est fondamental d'augmenter le taux d'investissement au Brésil", a-t-il ajouté.
Ces nouvelles concessions viennent compléter le Programme d'investissements en logistique mis en place par le gouvernement en 2012 pour plus de 200 milliards de réais. Selon le journal O Globo, seul un quart de ce qui est proposé dans ce plan s'est effectivement traduit en contrats.
Le montant total des nouveaux investissements, si tous les appels d'offres trouvent preneurs, sera de 69,2 milliards de réais de 2015 à 2018, puis de 129,2 milliards à partir de 2019.
Au total, 86,4 milliards seront investis dans le réseau ferroviaire, 66,1 milliards dans les autoroutes, 37,4 milliards dans les ports et 8,5 milliards dans les aéroports.
"Le retour à la croissance dépend de la hausse de l'investissement", a assuré le gouvernement dans un communiqué.
"Ces mesures visent à augmenter la compétitivité de l'économie, avec un transport efficace de la production agricole et la réduction des coûts de logistique pour l'industrie, tout en répondant à la croissance du nombre des voyages nationaux et internationaux et en augmentant les exportations", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires