Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 08:41

Diverses organisations de la société disent constater l’échec patent du Conseil électoral provisoire (Cep) en ce qui concerne l’organisation du scrutin législatif qui s'étaient passées le 9 août 2015, dans des notes distinctes transmises à AlterPresse.

Le Mouvement des étudiants pour la libération d’Haïti ( en créole : Mela) déclare attendre des réponses claire du Cep face aux dérives, enregistrées il y a un mois, dans une lettre ouverte en date du jeudi 10 septembre 2015.

Le scrutin du 9 août 2015, déroulé dans un climat violent, frauduleux et irrégulier, est vu par Mela comme une « mascarade électorale » que le Cep voudrait transformer en « élections libres, honnêtes et démocratiques ».

Pour sa part, la Coordination nationale provisoire de la société civile haïtienne (Conapsch) appelle le Cep à contribuer à l’amélioration du processus et à la création d’un climat de confiance, pouvant porter les Haïtiennes et Haïtiens à aller aux urnes, .

A ce sujet, une rencontre s’est tenue, le mercredi 2 septembre 2015, entre la Conapsch et l’institution électorale, en vue d’examiner les moyens pour améliorer le second tour des législatives et le premier tour de la présidentielle, annoncés pou le dimanche 25 octobre 2015.

« Provoquer un dialogue entre toutes les parties et sauver le processus électoral en difficulté par un consensus minimal, épurer les listes électorales pour améliorer le second tour des législatives et bien gérer le premier tour de la présidentielle » font partie des recommandations de la Conapsch.

Il faut résoudre le problème des mandats et empêcher que des partis politiques se coiffent du costume d’observateurs électoraux pour arpenter les centres de vote, résoudre les cas ambigus et reprendre les décisions qui ne cadrent pas avec la loi.

La construction et la sauvegarde de la paix passent par la manifestation claire, de la part du Cep, d’une volonté, sans nuages, pour faire la lumière les mesures appliquées, estime la Coordination nationale provisoire de la société civile haïtienne.

De grandes appréhensions et de nombreuses controverses, à tous les niveaux, ont entaché le scrutin du 9 août 2015, selon la Conapsch, faisant référence, entre autres, au retard mis dans l’ouverture des bureaux et centres de vote, et aux problèmes de mandats d’observation.

Ces controverses risquent de susciter des réactions imprévisibles et même des aventures regrettables pour l’avenir du processus électoral et pour toute la nation, augure-t-elle.

L’organisation politique Bourad déplore le fait que le Cep refuse d’entendre les recommandations des organisations des droits humains et des partis politiques qui « s’opposent au coup d’Etat du 9 août 2015 ».

Soulignant combien il y a urgence, face à la situation de crise électorale qui se profile à l’horizon, Bourad demande à toutes les forces progressistes, démocratiques, de s’engager dans la mobilisation contre le « complot électoral anti-démocratique et anti-populaire ».

Bourad affirme apporter son appui à toutes les forces vives de la société, qui exigent, entre autres, l’annulation du scrutin du 9 août 2015 ainsi que la démission du président Michel Martelly

alter presse. https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_ha%C3%AFtiennes_de_2015 ;

https://www.youtube.com/watch?v=y6hnhCU9dpg ; https://www.youtube.com/watch?v=KpEfdLNT9yY ; https://www.youtube.com/watch?v=-umhVIjlEzw .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires