Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 07:30

C’est à la Bibliothèque Schœlcher que la Région, l’Etat, le Rectorat, le Département, les entreprises et les partenaires de la société civile ont signé le lundi 7 septembre 2015, le 3ème Plan régional pour la Prévention et la lutte contre l’illettrisme. Ils ont ainsi donné le coup d’envoi des "journées nationales d’action contre l’illettrisme" qui s’étalent du 8 au 13 septembre 2015.

L'illettrisme, souffrance invisible.

Écrire un message, lire le carnet scolaire de leurs enfants, comprendre une notice de médicament, une consigne de travail ou de sécurité, utiliser un distributeur automatique de billets, lire un plan, faire un calcul… sont autant d’actes simples du quotidien auxquels se heurtent les personnes en situation d’illettrisme.

Problème plutôt méconnu et encore sous-estimé, l’illettrisme est pourtant bel et bien présent mais reste complètement invisible et sujet à de nombreuses idées reçues.

Mal à l’aise, les personnes touchées n’en parlent pas ou peu et essayent de le cacher par de petites astuces . Une situation qui condamne, en Martinique, 14% de la population à vivre à l’écart .

L'accès au savoir pour tous.

Le point commun de ces personnes : ne pas oser dire qu’elles ne savent pas lire ou écrire alors qu’elles ont été scolarisées. Pourtant, des solutions existent et il est possible de réapprendre quel que soit son âge.

Une étape importante a été franchie en 2013 lorsque la lutte contre l’illettrisme a été déclarée Grande cause nationale par le Premier ministre. Cela a permis de parler d’illettrisme sans honte et de créer une dynamique collective par le biais d’une campagne nationale de sensibilisation conduite auprès de différents médias.

En local, le Plan régional pour la Prévention et la lutte contre l’illettrisme 2015-2018 de Martinique s’inscrit dans la continuité des deux précédents plans qui ambitionnaient de permettre à tout individu d’accéder à l’information, à communiquer activement oralement et par écrit afin de devenir autonome, de progresser et d’aller vers la réussite. Il a ainsi pour objectif de diminuer le taux d’illettrisme et de permettre l’accès de tous les citoyens (enfants scolarisés, jeunes en situation d’échec scolaire, parents, demandeurs d’emploi ou salariés jeunes et adultes) aux compétences de base.

Le Conseil régional de Martinique organise en ce sens des actions de prévention et d’acquisition d’un socle de connaissances et de compétences défini par décret.

Agir pour apprendre à lire et à écrire.

En Martinique, les initiatives en faveur de la prévention et de la lutte contre l’illettrisme mises en place par les associations, les structures, les institutions et les entreprises, ne sont pas toujours connues du grand public.

Les journées d’action contre l’illettrisme, créées en 2014, sont une occasion pour mettre en lumière toutes ces initiatives. C’est pourquoi du 8 au 13 Septembre 2015, différentes actions seront mises en œuvre : le centre ressources illettrisme organise des sessions de sensibilisation à la lutte contre l’illettrisme, la Maison ducossaise du savoir met en place un Forum sur le thème «Tous unis contre l’illettrisme», le CFA URMA anime des Ateliers de sensibilisation avec expo –débat, tandis que les journées portes ouvertes de JMJ Formation présentent le karaoké comme outil de lecture.

Les mots, c’est toute l’histoire d’Edmond-André, électricien de 62 ans qui a rejoint les cours de lecture à la maison ducossaise du savoir, une manière de combattre un handicap qui l’a longtemps isolé :

« Quand j’allais au boulot pour remplir des papiers, je ne pouvais pas le faire, je disais à la personne que je ne savais pas écrire, est-ce qu’il pouvait le faire pour moi. Parfois, on acceptait, parfois non selon la façon dont je l’expliquais. »

Son objectif est désormais clair : devenir un « fou de mots », dévorer le dictionnaire, écrire des poèmes… La lutte contre l’illettrisme est non seulement un enjeu d’intérêt général mais une question de dignité individuelle.

Rendre accessible à tous le bonheur des mots, un défi que se sont fixées les journées nationales d’action contre l’illettrisme. Faites passer le mot à votre voisin !

(Source : http://www.region-martinique.mq/blog/lillettrisme-a-coeur-ouvert/ )

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires