Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:38
La secrétaire d'État aux Relations Extérieures, Angela Bragança, a déclaré mardi, à Luanda, qu'il y avait une "croisade" d'activisme politique contre l'Angola, dans le sens de salir l'image que le pays a construite au cours des dernières années sur le plan régional et international.

La responsable a tenu ces propos à la presse à l'issue d'une réunion qu'elle a eue avec une délégation parlementaire britannique, dirigée par Lord David Martins Scott Steel, qui est en Angola depuis lundi pour une visite de travail de cinq jours.

"Le rôle de l'Angola dans le contexte international et son développement économique et social ont dérange certains acteurs internationaux, en collaboration avec des agents nationaux", a-t-elle ajouté.

"Nous avons l'occasion d'exprimer notre point de vue qui est de développer une croisade d’activisme politique et une campagne bien ciblée pour saper l'image du pays que a conquise", a renforcé la diplomate.

Il a dit qu'il avait fourni des informations détaillées aux parlementaires sur le Programme national de développement (PND) et ce qui est prévu dans le partenariat économique en termes d'investissement privé, ainsi que la grande contribution que l'Angola attend du Royaume-Uni, compte tenu de son potentiel.

"Lors de la réunion d'environ une heure, nous avons parlé aussi des questions internationales, en mettant l'accent sur les aspects liés à la stabilité de la région africaine et sur les droits humains", a souligné la secrétaire d'Etat aux Relations Extérieures.

Angela Bragança a toutefois fait savoir que la récente résolution du Parlement européen sur l'Angola avait également reçu une explication de sa part, ce qui a entraîné une vue édifiante des députés britanniques et quelques conseils.

"C’est triste de penser que les Angolais de l'opposition ne partagent pas la même opinion sur ce qui constitue l'image de l'Angola à l'étranger", a déploré la secrétaire d'Etat.

Elle a indiqué que les difficultés rencontrées dans certains domaines étaient des défis qui doivent être surmontés dans le cadre de la mise en œuvre des politiques énoncées dans le PND, qui exigent la participation de tous et une attitude d'État.

La délégation britannique, qui est à Luanda depuis lundi, a commencé le même jour des contacts avec des entités angolaises, pour comprendre la réalité du pays dans la perspective d’étudier des moyens d'élargir la coopération bilatérale dans divers domaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires