Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:18

En Guadeloupe, en Guyane et en Martinique, les jeux sont faits ! On a voté différemment, certes. Pour les premiers tours en Martinique, les Indépendantistes et les Républicains avaient fait liste commune. L'abstention avait progressé partout ainsi que les votes blancs et nuls.

Les résultats du premier tour des élections régionales en Guadeloupe et des assemblées territoriales de Guyane et de Martinique sont tombés : le second tour donnera lieu à des duels en Guadeloupe et en Guyane et en Martinique suite à la fusion des listes d'Alfred Marie-Jeanne et de Yan Monplaisir.

En Guadeloupe, le président sortant, Victorin Lurel (PS), était devancé de 3 456 voix par Ary Chalus, le député-maire de Baie-Mahault et son groupe "Changer d'avenir". Laurent Barnier, arrivé en troisème position, ne passe pas la barre des 5%.

En Guyane, Rodolphe Alexandre, le président du conseil Régional, virait en tête avec 15 298 voix, devant Alain Tien-Long, président du conseil général, deux instances appelées à disparaitre après ce vote au profit de la Collectivité territoriale de Guyane. Trois listes peuvent fusionner pour le second tour : celles menées par Chantal Berthelot (DVG) qui a d'ores et déjà annoncé qu'elle ne le fera pas et incite ses électeurs à voter nul, de Line Létard (DVG) et Fabien Canavy (REG).

À 62 ans, Rodolphe Alexandre a été réélu sans surprise à la tête de la collectivité territoriale de Guyane, la nouvelle assemblée unique qui va fusionner région et département. Président sortant du conseil régional, il remporte 54,55 % des voix, contre la liste de son homologue à la tête du conseil général, le divers gauche Alain Tien-Liong (45,45 %). Élu président du conseil régional en 2010 sous l’étiquette de l’UMP après avoir apporté son soutien à Nicolas Sarkozy en 2007, Rodolphe Alexandre se présentait cette fois sous l’étiquette divers gauche.

En Guadeloupe, le front anti-Lurel, du nom du président sortant de la région, a payé. Le socialiste Victorin Lurel, qui briguait un troisième mandat, ne recueille que 42,48 % des voix, loin derrière son rival, le député Ary Chalus, leader d’une coalition divers gauche qui a réuni 57,52 % des sufrages. En 2010, Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-mer, avait été élu dès le premier tour. À l’époque, Ary Chalus était à ses côtés.

En Martinique, le second tour a donné lieu à un duel également alors qu'une triangulaire était attendue : Serge Letchimy (DVG), le président sortant du conseil régional, recueille 38,96% des suffrages sera confronté à Alfred Marie-Jeanne (REG), (30,28%) et à Yan Monplaisir (LR), (14,32%) qui ont donc décidé de faire liste commune. De son côté, Marcellin Nadeau (REG), seule liste pouvant fusionner pour ce second tour, a décidé de ne se ralier avec aucune liste et de donner aucune consigne de vote... considérant tout de même comme inenvisageable le choix de Yan Monplaisir. Maintenant que ce dernier fusionne avec la liste d'Alfred Marie-Jeanne, ces électeurs vont-ils soutenir Serge Letchimy ? Les jeux sont ouverts.

Arrivé en tête au premier tour, le président sortant, Serge Letchimy, a été sévèrement battu par l’indépendantiste Alfred Marie-Jeanne, qui avait fusionné sa liste avec celle des Républicains, un coup de tonnerre dans l’entre-deux-tours. Le leader du Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM), qui avait déjà remporté les régionales en 1998 et en 2004, réunit cette fois 54,14 % des voix. Il prend ainsi sa revanche sur Serge Letchimy, qui l’avait battu en 2010 et ne recueille cette fois que 45,86 % des suffrages.

Au-delà de ces scores, le grand enseignement de ce premier tour de scrutin est l'accroissement de l'abstention partout dans ces trois territoires : 58,82% en Martinique (+3,29% par rapport à 2010), 52,79% en Guadeloupe (2,60% par rapport à 2010), 57,41% en Guyane (+7,91% par rapport à 2010).

Autre progression : celui des votes blancs et nuls. Pour la première fois, ces deux expressions sont comptabilisées séparément : en Guyane, les blancs et nuls passent de 2,96% des suffrages exprimés en 2010 à 3,97% en 2015 ; en Guadeloupe, de 4,82% en 2010 à 5,09% en 2015 et en Martinique de 3,39% en 2010 à 5,55% en 2015.

La liste composite d'Ary Chalus (58%), DVG, est arrivée largement en tête à l'issue du second tour des élections régionales en Guadeloupe, dimanche 13 décembre. Elle devance la liste de Victorin Lurel (42%). Laurent Bernier est donc élu à la présidence du conseil régional de Guadeloupe.

(diverses sources)

https://www.youtube.com/watch?v=L3aUJg8y92I ;https://www.youtube.com/watch?v=5O7ug06RAew

http://www.leparisien.fr/elections-regionales/regions-france/regionales-en-outre-mer-des-revers-aux-antilles-la-guyane-reste-a-gauche-14-12-2015-5370261.php

http://guadeloupe.la1ere.fr/2015/12/13/le-dernier-mot-aux-electeurs-guadeloupeens-314605.html

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires