Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 17:33
Le gouverneur de la province de Luanda, Graciano Domingos, participe depuis jeudi dernier, à Paris (France), à la Conférence des leaders locaux sur le climat, a-t-on appris de source officielle.

Selon une note de presse, cette rencontre de deux jours fait partie de la Conférence des Nations Unies pour la Convention des Changements Climatiques, qui se déroule actuellement dans la capitale française.

La même rencontre, lit-on dans la note, a pour objectif d’atteindre le compromis de maintenir le niveau de chauffage global en dessous des deux degré Celsius.

La ministre de l'Environnement, Fátima Jardim, s'este rendu en France, pour participer á la 21ème conférence des parties (COP21) de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tient en ce mois de décembre 2015.

Un communiqué de presse dudit ministère a indiqué que la réunion analysera la problématique de la mitigation, de l’adaptation, du transfert de Technol000ogies, de la mobilisation de fonds pour faire face aux changements climatiques et le nouvel accord mondial du climat.

Le nouvel accord mondial du climat, souligne le document, a pour objectif principal la réduction de l’émission des gaz à effet de serre à moyen terme, allant de 2020 à 2050, pour ne pas rester immobile face à l’augmentation de la température moyenne globale de deux degrés centigrades (2ºC).

Selon la note, l’Angola et les Pays Moins Avancés (LDC, en sigle anglais) défendent que l’Accord de Paris devrait inclure l’objectif la limite de l’augmentation de la température en bas de 1.5 centigrade, au-dessus des niveaux préindustriels.

La position de l’Angola englobe également les aspects liés au délai à long terme, des actions concrètes d’adaptation, la clarté dans des engagements financiers, des compromis évolutifs de 5 ans, des stratégies et actions d’adoucissement des mécanismes sur les pertes et dégâts, la transparence dans les actions d’adaptation et de mitigation, ainsi que l’élargissement des zones de recyclage.

Le professeur Français d'université, François Gemenne, a déclaré à Luanda, qu'il était nécessaire que l'Angola crée des programmes d'adaptation pour atténuer l'impact des changements climatiques.

Intervenant dans un séminaire sur "les défis du réchauffement global et la géopolitique", le professeur français avait indiqué que le défi était de combiner le développement, la reconstruction et la protection de l'environnement.

L'académicien a, d'autre part, expliqué que les changements climatiques n'étaient pas seulement un problème de l'environnement, mais aussi une question de politique qui peut être résolue par des simples négociations sur la protection.

Selon François Gemenne, le défi de la Conférence de Paris, qui se réalise de novembre à décembre, c’est de changer la trajectoire de la courbe des émissions de gaz à effet de serre pour éviter le réchauffement climatique à l'ordre des quatre degrés.

François Gemenne, également directeur exécutif de l'Association Politiques de la Terre et chercheur de l'Institut de Sciences politiques de Paris (Sciences Po), estime que l'Afrique est le continent moins responsable des changements climatiques, mais elle sera une des régions les plus affectées par le phénomène.

"Il y a une grande injustice derrière tout cela, raison pour laquelle il est nécessaire de développer en Afrique un programme d'adaptation qui permet d'atténuer l'impact du changement climatique pour les populations", a expliqué le professeur universitaire.

Il a ajouté que dans les négociations de la Conférence de Paris, "nous n'allons pas discuter seulement sur les effets de serre, mais également sur le financement de cette adaptation par des pays industrialisés et en développement.

L'événement, promu par la Faculté d'Economie de l'Université Agostinho Neto, en partenariat avec l'ambassade de France en Angola, s'est réalisé dans le cadre de la préparation de la conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 21), que la France accueille du 30 novembre au 11 décembre prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires