Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 07:43

Nicolas Sarkozy doit-il encore être candidat à la primaire des Républicains ? C'est la question que beaucoup se posent après que l'ancien président de la République a été mis en examen, mardi, pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012 dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Son ancienne ministre de la Santé et de l'Ecologie, Roselyne Bachelot a un avis tranché sur la question.

"Si Nicolas Sarkozy me demandait conseil, mais je doute qu'il me le demande, je lui déconseillerais d'être candidat à cette primaire et à la présidentielle", a indiqué celle qui est désormais chroniqueuse dans Le Grand 8, invitée hier soir de Nathalie Lévy dans " News & Compagnie" sur BFMTV. Car pour elle, l'ex-chef de l'Etat est, comme tout candidat qui se présente à une élection, "personnellement et indéfiniment responsable de ses dépenses". Mais au-delà de ses démêlés avec la justice, Roselyne Bachelot a estimé que c'était avant tout une affaire "de principe". "Est-ce qu'on va entendre, à un moment, le message des électeurs ? Qu'est-ce qu'ils ont redit aux dernières élections régionales ? Ils ont dit [à Nicolas Sarkozy] : 'Dégage ! Dégage !' Si l'on n'est pas capable d'être ça, c'est que ça ne va pas !", s'est insurgée l'ancienne ministre. (Closer.fr)

Quant au président François Hollande, il était à la radio "France Inter" pour une longue interview. François Hollande a estimé vendredi que les conditions étaient "bien sûr (...) réunies" pour que se produise lors de l'élection présidentielle de 2017 un nouveau 21 avril 2002.

"Bien sûr qu'elles sont réunies", a déclaré le chef de l?État, interrogé sur France Inter.

Le 21 avril 2002, l'ex-président du Front national Jean-Marie Le Pen s'était qualifié pour le second tour de la présidentielle face à Jacques Chirac, le socialiste Lionel Jospin ayant étant éliminé au 1er tour à la surprise générale.

Comme on lui demandait s'il pensait toujours à cet événement, le président Hollande a répondu : "Bien sûr que j'y pense, parce que je l'ai vécu, j'étais (...) Premier secrétaire du Parti socialiste ce soir-là".

"J'ai appelé après 20 heures, malgré le choc, à voter pour Jacques Chirac", a-t-il rappelé, ajoutant qu'il savait "ce que représente la douleur, la souffrance, de ne pas avoir le choix, d'être obligé de ce que l'on appelle simplement sauver la République".

Ainsi, selon lui, "chacun doit y réfléchir, non pas pour essayer de trouver je ne sais quelle combinaison pour éviter cette éventualité, mais se dire, en responsabilité: qu'est-ce qu'on veut".

Sources : http://www.franceinter.fr/videos ;

http://www.lejdd.fr/Politique/Suivez-l-intervention-de-Francois-Hollande-sur-France-Inter-773571

https://fr.news.yahoo.com/un-nouveau-21-avril-est-possible-dit-fran%C3%A7ois-205845915.html

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires