Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 01:46

Pour les premières votations de l'année, les Suisses se prononcent dimanche sur le renvoi des criminels étrangers, la fiscalité des époux, un 2e tube au Gothard et la spéculation dans l'alimentation.

Pour la première fois depuis le 14 juin 2015, les citoyens suisses sont appelés aux urnes pour des votations fédérales. Quatre objets fédéraux leur sont soumis à cette occasion, avant un prochain rendez-vous le 5 juin.

- Initiative populaire "Pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en oeuvre)"

Non satisfaite du traitement réservé par le Parlement à son premier texte sur le renvoi des criminels étrangers accepté en votation populaire en novembre 2010, l'UDC a remis l'ouvrage sur le métier. Afin que la volonté "populaire soit respectée", de même que l'esprit et la lettre de son texte, elle a lancé un nouveau projet pour le renvoi "effectif" des criminels étrangers.

L'UDC fait face à un large front d'opposants, Conseil fédéral compris. Au niveau politique, tous les autres grands partis dénoncent le contenu de l'initiative de mise en oeuvre... en ce qu'il n'est justement pas une proposition d'application de la première initiative, mais un durcissement supplémentaire qui inclut désormais "des délits mineurs".

- Initiative populaire "Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage"

Les désavantages fiscaux frappant les couples mariés sont injustes et doivent être supprimés, estiment le PDC, le PEV et l'UDC qui mènent la campagne en faveur de l'initiative "Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage", lancée par le Parti démocrate-chrétien (PDC). Lors des débats au Parlement, tout le monde était d'accord pour dire qu'il fallait supprimer les discriminations, mais les moyens d'y parvenir divergeaient.

Le fait que le texte définisse le mariage comme l'union durable d'un homme et d'une femme est notamment critiqué par les opposants. Pour certains, il s'agit d'un moyen d'attaquer par la bande l'ouverture de cette institution aux couples homosexuels.

- Initiative populaire "Pas de spéculation sur les denrées alimentaires"

Pour les Jeunes socialistes, le problème des prix excessifs des produits alimentaires s'explique en grande partie par la spéculation. C’est la raison pour laquelle ils ont lancé l’initiative "Pas de spéculation sur les biens alimentaires". L'alliance qui soutient le texte regroupe des organisations humanitaires, des associations d'agriculteurs, des organisations religieuses et des partis politiques.

Face à eux, tout en soulignant les buts souvent louables du texte, la droite, les milieux économiques, le Conseil fédéral et le Parlement rejettent l'initiative, jugeant qu'elle n'aiderait pas à lutter contre la faim et la pauvreté dans le monde, mais pénaliserait la place économique suisse.

- Loi sur le transit routier: pour un 2e tube au tunnel du Gothard

Alors que le tunnel routier du Gothard doit être rénové, les Chambres ont opté pour la construction d'un second tube afin de mener les travaux tout en laissant les voitures circuler. Les travaux sont estimés à 2,8 milliards de francs. Selon le gouvernement, c'est la "solution idéale" pour éviter la fermeture de cet axe majeur construit en 1980.

Le PS, les Verts et les Vert'libéraux, ainsi que plus de 50 organisations locales et régionales, ont lancé un référendum, dénonçant une "escroquerie" et "l'aberration" d'un projet qui ne répond à aucune nécessité. Ils regrettent aussi le "gaspillage" de plusieurs milliards. (sources : RTS)

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/johann-schneider-ammann-est-en-visite-officielle-en-iran?id=7529862

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires