Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 05:51
La baisse de prix du pétrole sur le marché international donne une opportunité souveraine au gouvernement angolais et aux hommes d’affaires nationaux, pour profiter de ce moment en vue de la diversification de l’économie.

La province de Cuando Cubango va produire à grande échelle les bœufs pour la consommation interne et l’exportation.

Si le défi est lancé, il est nécessaire de prendre les choses au sérieux. Il faut de l’engagement et du patriotisme pour que ce pari ne devienne un refrain qui n’apportera aucun bénéfice au pays et à la population.

Le gouvernement a donné le signal de départ en définissant les programmes à exécuter pour la production des biens qui constituent le panier de la ménagère, les produits, eu égard à l’insuffisance de sa production interne, mais obligeaient la dépense des dollars pour leur achat à l’étranger.

C’est l’intention du gouvernement pour que les produits du panier de la ménagère soient pour la plupart produits dans le pays, un effort qui vise non seulement à l’autosuffisance mais à l’exportation de l’excédent. Cette vente qui contribuera à l’augmentation de recette en monnaie étrangère laquelle diminuera lentement le poids de l’or noir dans l’économie.

Le pari est complexe, et de difficile concrétisation, il prend du temps et exige abnégation et responsabilité de la part des autorités qui tracent les politiques gouvernementales, et de l’autre à leurs exécuteurs, dont la plupart sont du secteur privé.

Comme les produits à produire sont déjà définis, le pas à suivre sera d’identifier où sera fait l’écoulement.

Sur cet aspect, il sera nécessaire de revoir les pôles de développement sur une base plus réaliste et faisable. Partant du principe que la diversité ne viendra pas avec une bague magique pour l’approvisionnement, dans l’immédiat, de tous les produits nécessaires pour l’alimentation des angolais. Le temps, la patience et la persistance seront nécessaires.

Quant au ministre angolais de l'Agriculture, Afonso Pedro Canga, il a déclaré à Menongue, capitale de la province de Cuando Cubango, que le pays pouvait vivre dans la dignité, sans le recours absolu au pétrole, bien que c'est un produit à l'origine de nombreuses avancées dans le pays.

Le gouvernant, qui intervenait lors du lancement de 40 fermes, a reconnu la contribution du secteur pétrolier dans la croissance économique et sociale.

Pedro Canga a fait valoir que c’était maintenant que le pays, sans recourir au pétrole, commence un nouveau cycle avec le secteur de l'agriculteur à la pointe.

Le ministre a affirmé que des projets semblables à ceux des 40 fermes de Cuando Cubango seraient multipliés dans les provinces de Malanje, à Camabatela (Cuanza Norte), Cunene, Bié, Moxico, Lunda Norte et Lunda Sul, ainsi qu’à Luanda.

Pour le ministre angolais de la Géologie et Mines, Francisco Queiroz, il a assuré dans la municipalité de Cuchi, province de Cuando Cubango, que le projet de la production de fer Gusa, dans la localité de Cutato, deviendrait un centre de développement minier dans le pays, compte tenu de sa dimension.

Selon Francisco Queiroz, qui parlait à la presse après le lancement du projet de 40 fermes pour l'élevage de bétail, le projet de production de fer relève de la stratégie du Gouvernement angolais de sortir de la crise économique.

Parmi les mesures contenues dans la stratégie de l'Exécutif, il y a l'augmentation de la production interne et des exportations.

Dans le domaine minéral, Francisco Queiroz a mentionné que son ministère comptait introduire les agro-minéraux dans la stratégie pour sortir le pays de la crise économique.

Il a déclaré que l'augmentation de la production locale favoriserait d'autres développements, y compris la production de fonte, de ciment et leurs dérivés, en utilisant l'infrastructure existante (chemins de fer et ports).

Selon le ministre, le projet en question, outre la composante de la production de fer, vise la plantation de plus de 60 arbres d'eucalyptus qui produiront de l'électricité pour alimenter un projet de production de fer.

Le Fer ‘‘Gusa’’ est un projet intégré qui prévoit également la production de bois à partir d’août de cette année.

Les Etats-Unis, l’Asie et l’Europe sont les principaux acheteurs du fer ‘‘Cutato’’.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires