Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 07:27
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon se rend cette semaine en Afrique du Nord pour une tournée consacrée notamment au conflit du Sahara occidental mais ne visitera pas le Maroc, contrairement à son dessein initial, a annoncé vendredi l'ONU.

M. Ban Ki-moon avait envisagé à cette occasion de se rendre à Laayoune, principale localité du Sahara occidental, ainsi qu'à Rabat pour tenter de faire avancer le règlement de ce conflit vieux de 40 ans.
"Le secrétaire général n'ira pas à Rabat. Le roi (du Maroc) ne sera pas là", a expliqué le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.
"Evidemment (M. Ban) serait ravi d'aller à Rabat à n'importe quel moment", a-t-il ajouté.
Après des escales au Burkina-Faso et en Mauritanie les 3 et 4 mars, M. Ban gagnera l'Algérie le 5 mars pour visiter les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf. Il visitera aussi des locaux de la mission de l'ONU au Sahara occidental (Minurso), mais pas son quartier-général à Laayoune.
"Le secrétaire général a bien sûr le droit de rendre visite à toute mission de maintien de la paix mais il faudrait que les autorités de facto dans cette zone donnent l'autorisation à son avion de d'y poser", a précisé le porte-parole.
Le prédécesseur de M. Ban Ki-moon, Kofi Annan, avait visité Rabat et Laayoune en 1998.
Ban Ki-Moon terminera son périple par Alger les 6 et 7 mars.
Il s'agit de la première visite dans la région de M. Ban Ki-moon consacrée au conflit du Sahara Occidental, alors que les Nations unies tentent sans succès depuis 1992 d'organiser un référendum d'autodétermination de ce territoire que se disputent le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l'Algérie.
Elle intervient alors que le Polisario se prépare à célébrer dans des camps de réfugiés sahraouis à Tindouf, en territoire algérien, les 40 ans de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc.
Rabat propose une large autonomie sous sa souveraineté pour ce vaste territoire de moins d'un million d'habitants tandis que le Polisario, soutenu par Alger, réclame un référendum d'autodétermination.
Une mission onusienne, la Minurso, est présente sur place depuis 1991 afin de veiller principalement au respect du cessez-le-feu entre le Maroc et le Polisario.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires

mehdi mountather 17/03/2016 09:59

Ni l'indépendance de Sahara occidental ni la fin de la drogue ni la fin de la sorcellerie ni l'application de la charia islamique par le roi du Maroc après ces séismes en Maroc normal un séisme plus 7 ou un tsunami en Maroc donc aux étrangers de quitter le Maroc aujourd'hui un homme averti en vaut deux.