Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 13:45
Les autorités françaises vont déployer plus de 60.000 policiers et gendarmes pour "éviter" une attaque terroriste lors de l'Euro de football 2016, a annoncé mercredi le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Notre objectif est que l'Euro soit une grande manifestation festive, mais nous devons la vérité aux Français. 0% de précautions, c'est 100% de risques, mais 100% de précautions, ce n'est pas le risque zéro...", a déclaré M. Cazeneuve dans un entretien au quotidien sportif français L'Equipe.
"Nous faisons tout pour éviter une attaque terroriste, et nous nous préparons à y répondre. Plus de 60.000 policiers et gendarmes seront sur le terrain".
La finale de la Coupe de France qui a opposé l'OM au PSG samedi dernier au stade n'avait "pas valeur de test pour l'Euro" en matière de sécurité, a-t-il assuré. La rencontre avait été marquée par plusieurs incidents: foules agglutinées aux portes, fumigènes introduits malgré les fouilles... Au nord de la capitale, le Stade de France, avait été l'une des cibles des attentats du 13 novembre, qui ont mis le gouvernement français sous pression à trois semaines du début de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet).
"Ce n'était pas le même public, pas le même organisateur, ni le même dispositif de sécurité. En revanche, ce qui s'est passé doit être pris en compte et appelle une vigilance accrue (...)", a concédé le ministre de l'Intérieur.
"L'Etat est engagé pour la sécurité à l'extérieur des fans-zones et des stades. Pour les fans-zones, les villes sont en charge du filtrage avec l'aide d'agents de sécurité privée. Enfin, à l'intérieur des stades, c'est l'UEFA qui opère", a dit le ministre.

Quelque 23.000 gendarmes et policiers, dont des unités d'élite, assureront la sécurité du Tour de France cycliste en juillet, un événement annuel très populaire, dans le "contexte particulier" de "risque terroriste très élevé", a annoncé mardi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Au moins 23.000 gendarmes et policiers seront présents au bord des routes cette année pour assurer la sécurité du Tour de France", qui se déroulera du 2 au 24 juillet, a déclaré le ministre lors d'une réunion avec les organisateurs de l'épreuve.
Il a ajouté avoir demandé "pour la première fois" au GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie, "d'accompagner le Tour de France tout au long de l'épreuve et de se tenir prêt à intervenir à tout moment en cas de besoin".
"Chacun comprend que, cette année, le Tour de France se déroulera dans un contexte particulier" après la vague d'attentats jihadistes en France l'an dernier, a dit le ministre en rappelant que le "risque terroriste" reste aujourd'hui "très élevé".
"Nous devons faire preuve d'une vigilance extrême (...) face à un ennemi déterminé à nous frapper à tout moment" et "prévoir tous les moyens nécessaires", a-t-il assuré, les qualifiant "d'exceptionnels".
"Des évaluations sont actuellement en cours afin d'examiner si nous devons rehausser encore, ici ou là, ce niveau d'engagement", a ajouté M. Cazeneuve.
Le Tour de France, a rappelé le ministre de l'Intérieur, est "depuis 1903, le premier spectacle populaire gratuit offert chaque été aux Français et aux touristes, suivi chaque année par 10 à 12 millions de spectateurs, massés sur les bords des routes et jusqu'au sommet des cols" lors des épreuves en montagne.
Il s'agit également du "troisième événement sportif mondial, diffusé dans 190 pays et couvert par 2.000 journalistes", a souligné Bernard Cazeneuve.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires