Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 10:52

En Angola, on l'appelle "la princesse". Mais Isabel dos Santos est surtout une très puissante femme d'affaires. A 43 ans, elle vient d'être nommée par son père, le président Jose Eduardo dos Santos, à la tête de la compagnie pétrolière nationale. Premier pas possible vers un destin plus politique ? Jose Eduardo dos Santos, qui dirige son pays d'une main de fer sans interruption depuis 1979, a annoncé en mars son intention de se retirer en 2017, et on lui prête désormais l'intention de promouvoir sa fille à sa place.

A deux mois d'un congrès électif du MPLA, le parti au pouvoir, la nomination vendredi d'Isabel dos Santos à la tête de Sonangol, une entreprise stratégique - l'Angola est le deuxième producteur africain de pétrole -, alimente toutes les spéculations sur les intentions du chef d'Etat de 73 ans.

"Pour la première fois, le président vient de jouer un coup qui dévoile ses plans" en matière de succession, renchérit pour l'AFP Paula Roque, chercheuse à l'Université d'Oxford et spécialiste de l'Angola. "C'est clairement une indication que le président veut mettre en place un plan pour transmettre le pouvoir et le concentrer entre les mains de sa famille."

"Une option serait de faire d'elle une vice-présidente dotée de tous les pouvoirs (...) jusqu'à ce qu'elle le remplace" au sommet de l'Etat, renchérit l'écrivain critique du pouvoir Rafael Marques.

Un des principaux concurrents d'Isabel dos Santos, selon les politologues angolais, ne serait autre que... son frère Jose Filomeno. Nommé il y trois ans à la tête du Fonds souverain angolais, qui gère cinq milliards de dollars, il est aussi présenté comme un potentiel successeur de Jose Eduardo dos Santos.

Samedi, un collectif d'avocats angolais a crié au népotisme, et annoncé son intention de contester en justice la nomination de la fille du président à Sonangol. Mais leur plainte n'a quasiment aucune chance d'aboutir: Isabel dos Santos est déjà à la tête d'un empire financier qui fait d'elle la femme la plus riche d'Afrique, selon le magazine américain Forbes.

- 'Farouchement indépendante' -

Son patrimoine est estimé à 3,3 milliards de dollars, dont une importante partie serait placée au Portugal, l'ancienne puissance coloniale de l'Angola, affirme Forbes.

Isabel dos Santos est née en 1973 à Bakou, en Azerbaïdjan soviétique, où son père faisait des études d'ingénieur. "La princesse" grandit à Londres, où elle étudie l'ingénierie mécanique et électrique au King's College.

Elle ne reviendra en Angola qu'en 1992, lorsque son père signe un accord de paix avec le chef rebelle Jonas Savimbi. Pour se lancer trois ans plus tard dans les affaires en ouvrant un modeste restaurant, le Miami Beach. Elle a alors 24 ans.

En 1999, elle remporte un appel d'offres pour mettre la main sur le premier opérateur de téléphonie mobile de son pays, Unitel.

Aujourd'hui, elle contrôle 19% de la quatrième banque du Portugal, BPI, et détient des actions dans plusieurs sociétés portugaises, dont 10% dans la société de télécom Zon Multimedia. L'an dernier, son rachat de 65% du groupe énergétique portugais Efacec a été contesté par des parlementaires européens, qui ont demandé l'ouverture d'une enquête sur ses sources de financement.

En avril 2016, elle assurait dans une interview au Wall Street Journal: "Je ne suis financée par aucun argent public ou fonds public. Je ne fais pas cela. Je suis farouchement indépendante. J'ai toujours voulu me faire moi-même et ne pas être dans l'ombre de mes parents".

Mère de trois enfants, Isabel est mariée à l'homme d'affaires congolais (RDC) et collectionneur d'art Sindika Dokolo.

sources : http://information.tv5monde.com/en-continu/angola-isabel-dos-santos-la-princesse-peut-elle-se-muer-en-presidente-111814 ; https://www.youtube.com/watch?v=Z-sF-QSvOxk ;

http://www.lalettremed.com/9583-isabel-dos-santos-lassaut-du-holding-portugal-telecom.html ;

http://www.jeuneafrique.com/mag/332874/politique/angola-fille-president/ ;

http://www.jeuneafrique.com/mag/332890/politique/angola-santos-ordre-de-bataille/

https://www.relay.com/afrique-mediterranee-business/isabel-dos-santos-enquete-sur-une-heritiere-numero-14-presse-professionnelle-209937-16-annee-2015-page-1.html

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires