Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 10:49
Les autorités angolaises ont indiqué mercredi qu'elles s'attendaient à une participation ample et plus active de la classe entrepreneuriale britannique au processus de développement du pays.

Cet optimisme a été exprimé par le secrétaire d'Etat à la Coopération du Ministère des Relations Extérieures, Angela Bragança, quelques instants avant la signature d'un mémorandum d’entente sur la concertation politique et économique entre les deux pays, avec le ministre pour l'Afrique des Affaires Etrangères et de la Commonwealth, Philip James Duddridge.

Angela Bragança a souligné que bien que la coopération entre les deux pays soit positive, elle est encore loin des niveaux possibles de coopération et souhaités par les deux Gouvernements, vu que le bilan commercial montre que l'on doit travailler plus pour l'exportation des différentes potentialités et opportunités que les pays offrent, en particulier dans la science, technologie et innovation, de l'agriculture, de l’agro-alimentaire, de l'élevage, de l'environnement et tourisme.

Selon elle, l'Angola attend avec impatience une participation plus active de la communauté d'affaires britannique aux efforts nationaux visant à diversifier l'économie et l'amélioration du niveau de vie.

Cela, ajoute-t-elle, par des investissements directs dans les domaines qui constituent une plus value pour l'augmentation de la production nationale, la réduction des importations et l'augmentation des exportations du secteur non pétrolier, afin de créer des emplois en quantité et en qualité et de promouvoir la croissance.

Elle a dit que la visite de l'autorité britannique au pays était une démonstration claire de l'intérêt des deux pays de renforcer les relations politiques, diplomatiques et de coopération.

La secrétaire d'Etat espère que ce mémorandum contribue à la matérialisation des tâches du Plan national de développement.

Angela Bragança a affirmé que la nouvelle législation angolaise sur l'investissement privé, approuvée en 2015, prévoyait l’amélioration des services et un plus grand dynamisme dans l'échange d'informations et ouvrait de nouvelles perspectives dans le domaine de l’attraction de l'investissement de qualité.

Elle a ajouté que dans le cadre international et régional, l'Angola menait une politique externe basée sur le dialogue, la prévention et la résolution pacifique des conflits, fondée sur le respect entre les peuples.

Les relations entre l'Angola et le Royaume-Uni ont été établies en 1978, ayant été paraphé en 1986 un accord général de coopération.

Toujours mercredi, le ministre pour l'Afrique des Affaires Etrangères et de la Commonwealth, Philip James Duddridge, a été reçu par le ministre des Relations Extérieures, Georges Chikoti.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires