Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 13:46
Environ 18.000 anciens militaires, déjà enregistrés dans la Caisse Sociale des Forces Armées Angolaises (FAA), ne bénéficient pas encore de leurs pensions pour des raisons financières, a déclaré lundi aux députés de l'Assemblée nationale (Parlement), le secrétaire d'Etat à la Défense, Salviano Cerqueira.

Salviano Cerqueira répondait aux préoccupations des députés exposées au débat sur le budget des organismes de défense et sécurité et des Relations Extérieures, dans le cadre des discussions pour l'approbation de la Loi sur la Révision du Budget Général de l'Etat 2016.

Lors de son discours, il a informé que la Caisse de Sécurité Sociale des FAA assistait environ 49.000 bénéficiaires.

Dans la séance, Alcides Sakala et Eliote Ekolelu, tous deux députés de l'UNITA, ont sollicité une attention particulière au paiement de la retraite des anciens militaires des forces armées gouvernementales (FAPLA), et d’alors forces de l'UNITA (FALA), ainsi qu’à des veuves.

Ils partagent le point de vue que la garantie de ces subventions est un acte de justice et de consolidation de la paix et de la démocratie.

Le secrétaire d'Etat à la Défense a expliqué que la Caisse de Sécurité Sociale assistait seulement des officiers qui ont encaissé à la pension, et dénonçait l'existence d’individus à bénéficier sans avoir été militaire.

A l'occasion, le chef de l'état-major général des Forces Armées Angolaises (FAA), Geraldo Sachipengo Nunda, a informé qu'en raison de la pénurie financière, la priorité dans le paiement de la pension était accordée aux anciens militaires ayant plus de 60 ans d’âge.

Au cours des discussions, la députée Exalgina Gâmboa a appelé les missions diplomatiques à une attention particulière budgétaire et aux salaires de leurs employés afin d'améliorer et de maintenir la défense de l'image de l'Angola à l'étranger.

Lors de la séance du lundi, il y avait encore des discussions sur les questions qui indiquaient des divergences dans l'interprétation sur la défense civile et la protection civile.

Le député Adalberto da Costa Junior UNITA a contesté l'attribution des fonds aux institutions de défense civile considérée comme illégale et ayant été supprimées en vertu des accords de paix, alors que le ministre des Finances, Armando Manuel, rétorquait qu'il s’agissait du service d’appui à la protection civile et non un organisme indépendant.

La séance de ce matin de la Commission d’économie et finances, présidée par le député Manuel Nunes Júnior, a été suivie par le ministre d'Etat et chef de la Maison de sécurité du Président de la République, Hélder Vieira Dias, la ministre des Affaires parlementaires, Rosa Micolo, et des représentants des ministère de la Défense, de l’Intérieur, des Relations Extérieures et des Finances.

La proposition de loi sur la révision du budget général de l’Etat 2016 sera soumise au vote final dans la généralité en septembre prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires