Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 14:52
Le président du Conseil d'Administration de l'Agence pour la Promotion d'Investissement et Exportation d'Angola (APIEX), António Henriques da Silva, a affirmé vendredi, à Luanda, que l'Exécutif angolais a tracé un ensemble des mesures, en vue d'améliorer l'ambiance des négoces en Angola.

Dans une déclaration à la presse angolaise, ce responsable a souligné que l’adoption de la nouvelle loi sur l’investissement privé, était la plus adaptée à la dynamique économique actuelle, parce qu’elle apporte un ensemble d'incitations fiscales plus attrayantes.

Avec cette loi, a-t-il dit, le plan du Gouvernement vise à récolter de bons résultats qui mènent à la croissance et au développement économique du pays, ainsi qu’à la distribution de richesse.

Par ailleurs, il a souligné que la diversification de l’économie permettra à sortir de la crise économique que plusieurs pays traversent, à la suite de la baisse du prix du pétrole dans le marché international.

L’Agence pour la Promotion d’Investissement et Exportations d’Angola (APIEX) a pour mission de capter des investissements privés, promouvoir les exportations, appuyer l’internationalisation des entreprises angolaises et recueillir et diffuser l’information.

A noter que l'Angola comptera sur les expériences du Mozambique pour adhérer dans la Zone de Libre Echange de la Communauté de Développement de l'Afrique australe (SADC).

Le ministre angolais du Commerce, Fiel Constantino, a tenu ces propos jeudi, à Luanda, à l’issue d’une rencontre avec son homologue du Mozambique, Ernesto Tonela.

Selon le gouvernant, le Mozambique est un cas d’étude qui peut servir pour préparer l’entrée effective de l’Angola à la Zone de Libre Echange de la SADC, et possède l’expérience pour transmettre au pays de faire partie de la Zone de Libre Echange de la SADC, depuis 2000.

"Nous avons une histoire commune et une économie presque semblable sur la croissance et le développement avec le Mozambique. C’était bien d’échanger les impressions sur les avantages et les désavantages d’adhérer à la Zone de Libre Commerce de la SADC”, a affirmé le ministre.

A cette rencontre, les gouvernants ont également débattu des questions liées au Mémorandum de Coopération entre les deux ministères, signé en 2003, d’une validité de trois ans, qui traite de la concertation méthodologique, de l’organisation et de la formation des cadres.

Pour sa part, le ministre mozambicain de l’Industrie et du Commerce Ernesto Tonela, a affirmé que la rencontre a été importante pour permettre de discuter des questions qui aideront à augmenter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Ernesto Tonela séjourne à Luanda, depuis mercredi, pour une visite de travail, dans le cadre du renforcement de la coopération qui existe entre les deux pays, et a visité le pôle industriel de Viana, où il s’est informé du fonctionnement des fabriques “Nampak Bevcan Angola”, qui produit des boîtes en fer pour la boisson, “Xuntong Internacional” pour la construction des infrastructures métalliques et “Acail Angola”, pour des gaz industriels et de soudure.

La ministre de l'Industrie, Bernarda Martins, a déclaré ce jeudi, à Luanda, que pour surmonter les difficultés résultant de la pénurie de devises étrangères pour importer des matières premières, les industries du pays compte sur le soutien institutionnel du ministère de l'Industrie.

La ministre a fait cette déclaration à l’issue de la visite de travail que le ministre de l’Industrie et Commerce du Mozambique, Ernesto Tonela, a effectué au Pôle industriel de Viana, banlieue de la capitale angolaise.

Selon Bernerda Martins, les industries sont soutenues pour avoir des devises disponibles, afin d’importer des matières premières".

Elle a indiqué que le déplacement à cette zone économique visait à montrer le résultat des travaux en cours pour la création des conditions dans les unités industrielles et les rendre compétitives.

Pour sa part, le ministre mozambicain a indiqué que la visite a servi de recueilli l'expérience de l'Angola dans la mise en place des conditions pour l'élimination des obstacles à l'investissement dans le secteur.

Dans le Pôle industrielle de Viana, les deux responsables ont reçu des informations sur le fonctionnement des usines "Nampak Bevcan Angola" (production de boîtes pour la boisson), «I Xuntong international" (construction d'infrastructures en acier) et "Acail Angola" (gaz industriels et soudure).

Enfin, la délégation régionale de la Banque nationale d'Angola (BNA) réalise du 15 au 17 du mois en cours à Saurimo, capitale de la province de Lunda Sul, un colloque de sensibilisation sur la gestion des finances personnelles, système et produits financiers, dans le cadre de son programme d'éducation financier.

Une note de presse de la BNA parvenue jeudi à la Presse nationale, indique que la formation vise le développement des habilités pour améliorer la qualité de vie des familles à partir de nouveaux comportements.

Les organisateurs, ajoute la note, prétendent aussi transmettre des connaissances et techniques pour l'analyse de la situation financière personnelle, élaborer des stratégies de surmonter les problèmes financiers.

Selon la note, l'objectif est d'atteindre le grand nombre possible de familles, étudiants, élèves du secondaire, ainsi que les églises.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires