Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 07:24
La plus haute juridiction administrative française a suspendu un arrêté municipal anti-burkini, avertissant les maires ayant pris une décision similaire que toute interdiction de ces tenues de bain islamiques couvrantes devait s'appuyer sur des "risques avérés" pour l'ordre public.

Cette décision du Conseil d'Etat concernant une station balnéaire de la Côte d'Azur, qui fera autorité pour toute la France, a été saluée comme une "victoire du droit" et "de la sagesse" par les représentants du culte musulman.
Le débat autour du bannissement de cette tenue de bain couvrante portée par certaines musulmanes avait suscité d'intenses polémiques en France et à l'étranger.
Le Conseil d'Etat rappelle à tous les maires qui ont invoqué le principe de laïcité qu'ils ne peuvent se fonder sur "d'autres considérations" que l'ordre public, "le bon accès au rivage, la sécurité de la baignade ainsi que l'hygiène et la décence" pour interdire l'accès aux plages.
"Cette décision de bon sens va permettre de décrisper la situation, qui était marquée par une tension très forte parmi nos compatriotes musulmans, notamment chez les femmes", a réagi auprès de l'AFP le secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri, au sein duquel il préside l'Observatoire national contre l'islamophobie.
Cette décision" "aura vocation à faire jurisprudence", s'est félicité Me Patrice Spinosi, avocat de la Ligue des droits de l'homme, qui avait saisi la plus haute juridiction administrative. "Oui, il y a une atteinte disproportionnée à la liberté des religions et le maire n'avait pas le pouvoir de restreindre cette liberté", a-t-il ajouté.

Nouveau rebondissement donc dans la polémique sur le burkini. Le Conseil d’Etat vient de décider, vendredi 25 août, la suspension de l’arrêté de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) qui interdisait le fameux vêtement de baignade sur les plages. Une décision qui devrait s’appliquer à tous les autres arrêtés adoptés par les maires sur la question et faire jurisprudence.

La plus haute juridiction administrative avait été saisie en urgence par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), pour qui ce type d'arrêté, pris dans plusieurs dizaines de villes balnéaires depuis fin juillet, est “liberticide”.

Les maires à l'origine de ces arrêtés invoquaient des risques de troubles à l'ordre public.

“A Villeneuve-Loubet, aucun élément ne permet de retenir que des risques de trouble à l'ordre public aient résulté de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes”, explique le Conseil d'Etat dans un communiqué avant de préciser : "En l'absence de tels risques, le maire ne pouvait prendre une mesure interdisant l'accès à la plage et la baignade.“

Rappel des faits

Après l'annulation d'une journée destinée aux femmes porteuses de burkini dans une piscine de Marseille, la polémique sur le maillot couvrant intégralement le corps a eu vite fait de marquer cet été.

David Lisnard, le maire LR (Les Républicains) de Cannes, dans les Alpes-Maritimes, a pris le 28 juillet un arrêté municipal interdisant le port du « burkini » sur les plages de la ville jusqu'au 31 août. “Une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse alors que la France et les lieux de culte religieux sont actuellement la cible d'actes terroristes, est de nature à créer des risques de troubles à l'ordre public”, précise le texte de l’arrêté.

“L'accès aux plages et à la baignade sur la commune de Cannes sont interdits […] à toute personnes n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs de la laïcité, respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime”, est-il aussi écrit. Dès lors, les choses se sont enflammées.

Par la suite, une trentaine de communes françaises - particulièrement dans le Var et les Alpes-Maritimes, ont pris des mesures analogues. La question stigmatise alors les tensions et les débats dépassent les frontières alors que de nombreux journaux étrangers remettent en cause le bien-fondé de ces décisions.

Une polémique qui dépasse les frontières

Jeudi 25 août, à Londres, une manifestation contre les arrêtés anti-burkini se déroule : "Je suis ici aujourd’hui, car je trouve que c’est une honte d’obliger une femme musulmane à se déshabiller en public”, témoigne une manifestante. De son côté, la presse britannique n’est pas tendre avec la décision de certains élus français : “5 raisons de porter le burkini et pas seulement pour embêter les Français “, titrait notamment le quotidien The Guardian.

Manuel Valls, lui, soutient les arrêtés décidés par les maires. Face à Jean-Jacques Bourdin, sur RMC, le Premier ministre dira : “ Un foulard est un foulard, un burkini est un burkini, une burqa est une burqa. C'est pour moi un symbole d'asservissement de la femme comme si la femme dans l'espace public était impudique”. Une position qui divise, même dans son propre camp.

Très vite, ces mesures anti-burkini sont jugées stigmatisantes par une partie de la population, voire clairement islamophobes. L’affaire prend une tournure encore plus électrique lorsque, le 23 août dernier, une série de photos publiées notamment dans le Daily Mail montre une femme vêtue d’une tunique et d’un turban bleu se faire interpeller par trois policiers, à Nice, et contrainte de retirer son vêtement.

Le débat sur le burkini, la verbalisation d’une femme portant un simple voile à Nice et les prises de positions “laïcardes” qui se multiplient montrent un inquiétant repli de la France sur elle-même.

Liberté égalité fraternité. La devise de la France en prend un coup. Dans la presse étrangère, on s’interroge. Qu’arrive-t-il au pays des libertés ? Il lui arrive que l’intolérance est en train de se cacher derrière la soi-disant défense de notre modèle de société.

Ce que porte une femme pourrait donc devenir la manifestation d’une radicalisation religieuse dangereuse pour notre pays. « La généralisation guette… » L’argument ne tient pas. Il est simplement la manifestation d’un problème avec l’islam pour une partie des détracteurs de droite de culture chrétienne, qui y voient une agression religieuse. Ou d’un problème tout court avec la religion pour ceux de culture de gauche athée.

Aucun argument ne tient pour justifier une réaction aussi violente.

1 Le danger islamiste

C’est absurde. Le choix de porter un certain type de vêtement pour être en accord avec une lecture de l’islam est marginal. Mais surtout ce choix est une liberté. Chacun s’habille comme il le souhaite. Chacun dit avec ses vêtement ce qu’il aime ou n’aime pas et au fond qui il est. Nous le faisons tous, chacun a notre manière. C’est ainsi. Le condamner reviendrait à établir un délit non pas d’opinion (puisque ces femmes ne disent rien) mais « d’opinion suspectée au regard d’un vêtement ». Insupportable.

Ce matin, je croise dans la rue une femme africaine très élégante portant un foulard crème, assorti à son pantalon, noué sur la tête et qui retombait sur son épaule comme un châle. C’était très joli et au passage lui permettait d’avoir la tête couverte en accord avec sa religion. Personne ne la regardera de travers dans la journée. Je suis même sûr que beaucoup d’hommes et de femmes la trouveront très belle. Alors quoi ? Quel est le débat ? On parle d’atteinte aux principes de la république ou de goût vestimentaire ? La loi va-t-elle déterminer ce que l’État trouve beau et pas beau ? Acceptable selon les canons de l’élégance du moment ? Le voile noir, non. Le voile fleuri coloré façon Hermès, oui ? Absurde.

On dit : « Ce tissu est le reflet d’une idéologie dangereuse. » Faux encore. Le salafisme n’a pas mécaniquement de débouché violent. Au contraire, la plupart du temps, il est une forme d’ascèse que les croyants s’imposent à eux-mêmes. Mais admettons. Va-t-on interdire les tenues paramilitaires au motif qu’elles seraient un appel à la guerre ? Les treillis noirs au motif qu’ils rappellent les Blacks Blocs ?

Mais surtout, la plupart du temps, l’habit outrancier, exagéré et au final ridicule provoque le rire, la moquerie. Pourquoi se sentir agressé par une femme couverte de noir alors que d’autres à la tenue excentrique vous feront rire ? Parce qu’elle est une menace ? Mais où a-t-on vu que quelques dizaines de personnes menacent par leur habillement une majorité de millions de personnes. Ridicule.

2 le respect de la femme

Là aussi, impossible de normaliser. Considérer que les femmes couvertes de la tête au pied sont manipulées est déjà un mépris à leur égard que je trouve insupportable. Beaucoup choisissent d’adopter ce vêtement. Pour celles qui le font sous la pression de leur mari ou compagnon basculé dans le salafisme, la réponse s’appelle le machisme. La pression de l’homme sur la femme dans le couple n’est pas l’apanage des musulmans. Il est intolérable. Mais veut-on légiférer ? Créer un délit de machisme ? Bon vent. Mais nous y serons tous soumis, religieux ou pas. Enfin, si l’on parle de respect de la femme, interdisons la prostitution, la pornographie… puisque les femmes ne sont jamais complètement libres de leur corps.

Enfin, on notera que dans d’autres religions, une lecture orthodoxe peut entraîner la même contrainte exercée sur les femmes, comme chez les juifs loubavitch, dont les femmes se rasent la tête, portent une perruque et se baignent aussi couvertes. Les stigmatise-t-on ? Non. Et tant mieux. Je ne parle pas de l’idée de fermer les couvents où les religieuses portent encore des robes de bure et gardent la tête couverte. Quand on entend des responsables politiques parler de l’idée que l’on se fait de la femme en France pour l’opposer aux femmes voilée, intègrent-ils les religieuses ou les ont-ils rangées dans une catégorie à part, déféminisée ? Non. Voilà bien la preuve que c’est avec l’islam que ces zélotes de la laïcité ont un problème.

Dans cette course à l'échalote, qui seraient les grands perdants ? Gare aux "journaleux" qui relaient ces propos xénophobes et haineux que la France ne veut plus jamais.

..................................................................................................................................................

https://www.youtube.com/watch?v=jr5M2Oftauk ; https://www.youtube.com/watch?v=RhxYr-A65Zc ; http://www.alterinfo.net/Sarkozy-serait-il-un-raciste-antimusulman-un-islamophobe_a6333.html ; https://m6info.yahoo.com/nicolas-sarkozy-a-une-attitude-1502449814429750.html ; https://www.sarkozy.fr/tout_pour_la_france?splash=1 ;

http://www.20minutes.fr/culture/1913955-20160826-k-rowling-maman-harry-potter-prend-nicolas-sarkozy-propos-burkini ; http://www.leparisien.fr/politique/burkini-au-ps-comme-au-fn-c-est-feu-sur-sarkozy-26-08-2016-6070741.php ;

https://m6info.yahoo.com/pr%C3%A9sidentielle-2017-valls-pour-remplacer-hollande-1502327149920310.html ; http://www.radiovl.fr/marine-le-pen-peut-elle-devenir-un-jour-presidente/ .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires