Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 17:09
La Banque Africaine de Développement (BAD) considère la promotion du partenariat public et privé (PPP) comme une forme de surmonter les difficultés financières que l'Angola affronte, en raison de la chute du prix de pétrole sur le marché international.

La promotion des PPP est bienvenue et nécessaire pour compenser la baisse du financement public et encourager les investisseurs privés, a déclaré le représentant résident de la BAD en Angola, Septime Martin.

Septime Martin, qui intervenait mercredi à l'ouverture du séminaire sur le partenariat public-privé, dans le contexte spécifique d'Angola, il y a nécessité d'accélérer la diversification économique et exécuter les projets structurants.

Il a souligné que la BAD travaillait pour le renforcement de la capacité technique des cadres angolais, en vue d'établir un partenariat public et privé viable, capable d'attirer et de conserver des ressources financières.

Septime Martin a fait état de l’existence de quelques contraintes pour le développement du partenariat public-privé en Angola et en Afrique en général, comme des lois inadéquates et des régimes légaux, ainsi que le manque de capacités techniques pour gérer les programmes et les projets.

Parmi les contraintes à la croissance du PPP, il y a dit être une perception négative des pays à risque, des petits marchés et des marchés financiers limités.

Selon le représentant de la BAD, la promotion de partenariats et le renforcement des capacités institutionnelles se présentent comme une opportunité de moderniser le cadre juridique.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires