Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 02:47

 

Il faut prendre Donald Trump au sérieux, surtout maintenant qu'il a les pouvoirs. Il avait promis de construire son "mur" pour séparer son pays et le Mexique. Il vient de signer  le décret pour mettre en exécution sa mesure la plus emblématique. Et,répète que ce sont les Mexicains qui paieront le coût. Ce que refuse le président mexicain Enrique Pena Nieto... pour le moment.

En accédant au pouvoir le 20 janvier, Donald Trump sait que désormais que c'est lui le véritable chef du monde. Il le dirigera à sa guise, avec les grands moyens dont il dispose. Quitte à choquer. Six jours seulement, le monde entier le ressent. Les équilibres du monde vont se modifier. Avec la démocratie en moins pour les autres pays. L'Amérique reprend les  choses en mains avec le président Trump. Avec les moyens colossaux de sa superpuissance.

Le premier pays à s'en réjouir fut Israël. Le premier pays à en souffrir, le Mexique. Le président Donald Trump a dit, à propos de ce dernier pays, il va construire ce "mur" et "nous serons remboursés plus tard" par les Mexicains.

Il veut renégocier les accords de libre-échange entre les Etats-Unis et le Mexique. Pour cela, Donald Trump veut rencontrer le 31 janvier, Enrique Pena Nieto. Mais, des personnalités de l'opposition mexicaine l'ont d'ailleurs exhorter leur président d'annuler le voyage qu'il devait faire aux Etats-Unis.

L'avertissement n'a pas tarder : si le Mexique refusait de payer, son président ne viendra pas. Aussitôt, Trump a signé un document qui prévoit de sanctionner financièrement les "villes sanctuaires" qui accueillent des clandestins mexicains ou autres latinos américains, et il va signer des décrets visant à limiter ou à fermer l'accès aux Etats.Unis pour les réfugiés et détenteurs  de visas en provenance d'Irak, d'Iran, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yemen. On l'aura compris, des "pays énnemis", selon lui, qui résistent au dictat militaro-économique des Américains.

Le très riche et puissant Trump sait qu'il a les moyens de les faire soumettre, par des chantages politiques, blocus économiques, par des moyens (occidentaux) onusiens interposés. On vous l'avez averti, avec le nouveau président américain, c'est du sérieux !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires