Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 04:38

Il survolait la "victoire de la Primaire de la Droite" et se voyait déjà élu Président de la République. Puis, patatras ! Tout s'écroule avec le scandale de l'emploi fictif de sa femme Penelope. Sommé de s'expliquer, le vainqueur de la Primaire de la Droite, s'est précipité devant la caméra de la télévision pour se justifier.

Hélas, en tardant de déminer cette affaire de "Penelopegate", le public commence à douter de son honnêteté. De Monsieur Propre, il devient la machine à laver qui rouille. Des révélations jettent le trouble sur la campagne du favori de la présidentielle française. Comment va-t-il s'en sortir ?

"La séquence boules puantes est ouverte" a réagit François Fillon, qualifiant l'article du "Canard Enchaîné" de"méprisant et misogyne". En fait, c'est un coup dure pour Fillon qui se voulait le monsieur propre.

En employant sa femme Penelope Fillon, qui se disait "sans profession connue" et qui aurait reçu 7.900 euros par mois, de 1998 à 2012, notamment en tant qu'attachée parlementaire de François Fillon, selon le "Canard enchaîné", sémant le doute sur cet emploi.

Or, personne ne l'a croisée à l'Assemblée nationale, sinon en tant que "femme de". Pour un député, faire travailler un proche est légal, si ce n'est pas un emploi fictif.

Les allégations tombent mal pour l'ex-Premier ministre conservateur, partisan de coupes draconnieres dans les dépenses de l'Etat. Les scandales ne touchent pas que la Droite, ce qui peut constituer une maigre consolation, un de ses rivaux à la Présidentielle française, Emmanuel Macron, qui est.lui aussi, accusé d'avoir financé des dîners de sa campagne avec de l'argent de son ancien Ministère.

https://www.youtube.com/playlist?list=PLg6GanYvTasVSSMF4h524KsUFdlmrKDZN

https://www.youtube.com/watch?v=PPjOu4Wszic      ;

Https://fr.news.yahoo.com/apres-avoir-temoigne-penelope-fillon-163700234.html

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires