Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 12:13

 

La Gambie était dans l'attente dimanche de l'arrivée imminente de son nouveau président Adama Barrow, après le départ en exil du sortant, l'ancien président-dictateur Yahya Jammeh.

Samedi, des manifestations spontanées de joie avaient éclaté dans la capitale Banjul pour fêter le départ de l'autocrate Yahya Jammeh, qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant plus de vingt-deux ans.       https://www.youtube.com/watch?v=Ud3Flbk1VLc

Des soldats de la mission ouest-africaine en Gambie, (des Sénégalais, Nigérians,Togolais, Ghanéens, Guinéens, etc), se dirigeaient dimanche vers la capitale gambienne, Banjul, pour "sécuriser" le pays avant l'arrivée d'Adama Barrow.

Le tyran parti, les Gambiens qui s'étaient réfugiés au Sénégal ont pris le chemin du retour, hier dimanche. Ils ont été suivis par la force militaire de la Communauté économique des pays d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui a promis de sécuriser le pays jusqu'à l'arrivée du nouveau président, élu en décembre.

Réfugié depuis une semaine à Dakar, où il a prêté serment jeudi 19 janvier 2017, Adama Barrow était attendu avec impatience après le départ de son prédécesseur, Yahya Jammeh. Ce dernier avait refusé de lui céder le pouvoir dans le temps, après l'élection, provoquant six semaines de bras de fer.

Sous la pression de la Cédéao, il a quitté la Gambie, samedi soir après vingt-deux ans de pouvoir, pour la Guinée-Bissau.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires