Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 18:32

 

La bravoure et l'action des héros du 4 février 1961, ont été mises en évidence le samedi dans la capitale, par le gouverneur Higino Carneiro, ayant également exprimé la fierté de la ville de Luanda pour accueillir cet événement très symbolique.

Le gouverneur a souligné ces faits dans son discours à la cérémonie centrale des festivités du 4 février notait que cela a inspiré les jeunes dans les réalisations ultérieures.

Il a ajouté que la même bravoure avait inspiré les jeunes à la défense de l'intégrité et la souveraineté nationale contre les invasions étrangères, sous la direction du Président José Eduardo dos Santos, "mettant fin à  la guerre et obtenant la paix, ce qui permet l'engagement de tous dans des tâches de reconstruction nationale".

Sur tous les fronts, a-t-il dit, le peuple angolais montre un stoïcisme qui lui a valu le respect et l'admiration de tous les peuples, en particulier dans la région des Grands-Lacs, dont la Commission est dirigée par la République d'Angola.

L'acte central des festivités, qui se tient à Marco Historico 4 de Fevereiro, à Cazenga, à Luanda, a été présidé parle ministre de la Culture, Carolina Cerqueira, en présence du ministre de l'Administration du Territoire, Bonito de Sousa, de l'Industrie, Bernado Martins, du Commerce, Fiel Constatino, des Anciens Commbattants et Vétérans de la Patrie, Cândido Van-Dunem, de l'Assistance et Réinsertion Sociale, Gonçalves Muandumba, entre autres invités.

Cette année, les festivités se déroulent sous le slogan "Honorons les héros de février, Construisons un avenir meilleur".

Le 4 février 1961, des patriotes angolais ont attaqué la prison de Sao Paulo et la Maison des Reclus, à Luanda, commençant ainsi la lutte armée de libération du pays du joug colonial portugais. Cette lutte a abouti à la proclamation del'indépendance nationale,le 11 novembre 1975.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires