Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 12:40

 

Jeudi 2 février 2017, nous nous trouvions à Lyon, avec des amis antillais, pour une conférence-débat sur "L'Affaire  de l'OJAM" et projection de deux films: le premier, "Passage du Milieu" de Guy Deslauriers (consacré à l'esclavage) et "L'affaire de l'OJAM". L'orateur martiniquais et très brillant, nous a rappelé cette affaire qui a mis en émoi le 22 décembre 1962 toute la Martinique, voire même la Guadeloupe. Une partie de notre histoire des Antilles françaises.

L'Organisation de la Jeunesse Anticoloniale de la Martinique, (OJAM) affichait clandestinement sur tous les bâtiments public de l'île, sa volonté nationaliste. Cette organisation de jeunes gens, arrêtés deux mois plus tard en Martinique, serait 'manipulée' par des figures de la diaspora antillaise à Paris, séparatistes et intouchables, préparant la lutte de libération nationale avec le soutien logistique du FLN, (le mouvement dont Frantz Fanon -né en 1925 et mort en 1961- adhérait pour son combat), et fraîchement victorieux en Algérie.

Pour avoir inscrit sur leurs affiches: "La Martinique aux Martiniquais", dix-huit jeunes martiniquais seront inculpés d'atteinte à l'intégrité du territoire occupé par la France métropolitaine.

L'OJAM avait deux visages: le premier, dans la lumière, porté par les jeunes 'Ojamistes' arrêtés et emprisonnés en 1963, et le second, dans l'ombre, porté par des personnalités médiatiques qui ne seront pas inquiétées par le pouvoir gaulliste.

Cinq condamnations de prison ferme seront prononcés en décembre 1963 pour "atteinte à l'intégrité du territoire national et début de conjuration". Pour le pouvoir 'français' en place, à peine sorti du conflit algérien,le plus important, c'est que l'OJAM, tuée dans l'oeuf, n'a vécu que 143 jours et ne puisse plus représenter un danger de déstabilisation politique aux Antilles.

Au vu de ce riche documentaire réalisé par Camille Muduech, "L'affaire de l'OJAM", on comprend pourquoi on a longtemps caché ce pan de l'histoire de la Martinique et la fin de la résistance patriotique aux Antilles francophones. Je suis rentré comblé de cette journée à Lyon.

https://youtube.com/results?search_query=affaire+ojam    ; https:www.youtube.com/watch?v=d3nuXhPLA74   ;  https://www.youtube.com/watch?v=12w3FIdFwUs

https://www.rfi.fr/hebdo/20170127-debats-frantz-fanon-est-il-populaire-revue-africaine?ref=yfp

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires