Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 17:28

C'est l'Ambassadeur des Etats-Unis en Angola, Dan Mozena, qui l'a annoncé à Luanda. Dans un message du président américain Barack Obama à son homologue angolais José Eduardo dos Santos, celui-ci exprime sa volonté de "travailler ensemble", pour améliorer la coopération entre leurs deux pays.
Il ne cache pas non plus son appréciation aux efforts du président angolais pour ce message de félicitation que l'Angolais a envoyé à Obama le jour de son élection.

Le président américain souligne qu'il aspire à la convergence d'idées, non seulement dans la construction d'un monde plus sûr mais également  dans la promotion d'une bonne relation entre les deux pays respectifs.

Selon l'Ambassadeur Dan Mozena, les Etats-Unis et l'Angola vont signer prochainement un accord-cadre  de coopération. Cet accord sera centré dans les secteurs d'investissement et de commerce.
Pour mieux sceller davantage le rapprochement entre les deux pays, des vols directs des compagnies aériennes américaines, telle que "Delta Airlines", vont débuter dès Juin ou septembre prochain. Les Etats-Unis veulent aussi s'impliquer dans le domaine de la santé en Angola. Le pays était touché par la maladie de VIH/sida, et qui reste à éradiquer. Même si le pourcentage des malades est et reste encore bas, l'Angola souhaite la combattre et ceci mériterait encore plus d'effort, et les Américains se montrent disposés pour aider les Angolais.
Barack Obama entend renouer ces rapports d'intérêt réciproques et plus étroits qui existaient et continuent de perdurer. La politique américaine vers l'Afrique n'a pas varier depuis les trois décennies. Elle est basée par la discrétion et par l'efficacité. L'Amérique apprécie des pays qui font des efforts pour la démocratisation de leur système politique. L'Angola fait donc partie de ceux-là. Même si beaucoup restent encore à faire. Les élections de septembre 2008, et qui a vu la victoire du MPLA au pouvoir, sont une preuve que le pays va dans la bonne voie.
L'Ambassadeuraméricain a encore déclaré que l'administration Obama encourage les hommes d'affaires américains de venir investir en Angola. Ce dernier offre des belles opportunités pour faire des bonnes affaires. Actuellement, plusieurs hommes d'affaires sont déjà sur place, et d'autres continuent d'arriver dans l'espoir de créer ou investir dans différents domaines. On sait aussi que les entreprises angolaises sont prêtes à coopérer avec les investisseurs de l'outre-atlantique.
Manifestement, les deux pays ont des réelles volontés de coopérer dans un esprit constructif pour les intérêts des uns et des autres. Les Américains ne cachent pas qu'ils ont des intérêts vitaux en Angola. C'est une des raisons pour eux de soigner leurs relations. Très sensible à l'Afrique, son continent d'origine, Barack Obama veut apparemment faire preuve d'amour véritable avec les pays d'Afrique. Cela s'étalera au grand jour prochainement. Mais, il fera le tri des bons et des moins bons pour coopérer. En cela, l'administration Obama est prête à renforcer la coopération économique avec le pays du président dos Santos.
Certains projets vont se mettre en place. Ceux déjà existants vont se poursuivre. Comme par exemple, la réhabilitation du réseau de distribution d'énergie et construction des barrages, (dans les provinces de Cuando-Cubango et Moxico), dans le sud et l'est du pays. 
Les Etats-Unis viennent compléter les déjà longues listes des pays présents actuellement, et qui veulent aider l'Angola. Il s'agit pour ne citer que quelques-uns, la Chine, le Brésil, le Portugal, le Cuba, le Vénézuela, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, le Japon, l'Italie, l'Espagne, l'Inde, etc...
C'est plutôt depuis l'arrivée du président Barack Obama à Washington, que les choses changent véritablement et commencent à bouger réellement entre l'Amérique et l'Afrique.  

Partager cet article

Repost0

commentaires