Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 14:04

 

 En général, les chefs d'Etats Africains francophones ont tous la double nationalité, pour se prévenir d'un éventuel coup d'Etat, lorsque le peuple africain les chasse du pouvoir. Pour se prémunir de cette éventualité probable, ces chefs envoient leur argent en Europe et s'achètent  des maisons  pour leur retraite, après avoir rendu des bons et loyaux services à la France ex-coloniale.

Au pouvoir, ils méprisent les peuples africains en les laissant dans la pauvreté, avant leur fuites, enrichissant leurs plus fidèles "collaborateurs".  Durant ces nombreuses années à la tête du pays, tous se préparent à un futur exil à Paris ou dans une ville des France. Une sorte de mise à l'abri pour eux et leurs familles.

Pour le président du Tchad, il est temps de préparer ce futur "exil". Pour lui et toute sa famille.  Ayant rendu des services à la mère-patrie française, vente- (offre) matières premières et bradages des richesses naturelles du pays (pétrole, uranium, or, fer, gaz), sans oublier les chairs à canon, pour la France. Le chef se préparerait-il à fuir ? En tout cas, c'est la bonne future planque.

Pour des services rendus à ses maîtres, Idriss Déby a légalisé la situation de sa famille en sollicitant leur naturalisation. Le 15 janvier 2017, le "journal officielle" de la France a indiqué que la femme du président, Madame Hinda Déby, épouse du chef de l'Etat tchadien, avait  obtenu la nationalité française, ainsi que toute sa progéniture.(a révelé le journal "Canard Enchaîné, du 25 janvier).

"Ce grand démocrate est si attaché au pouvoir qu'il n'en a pas laissé une miette  à l'opposition depuis qu'il a renversé son prédécesseur le dictateur-autocrate Hissène Habré. il y a ...vingt-six ans", ajoute le canard.

 

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 10:46

 

Au moins 47 personnes sont mortes et 22 blessées quand le camion qui les transportait au retour d'un mariage a fait une sortie de route, plongeant dans une rivière, tôt samedi dans le centre-nord de l'île de Madagascar, a annoncé dimanche la gendarmerie dimanche la gendarmerie.

" Le chauffeur a perdu le contrôle de son véhicule après avoir mal négocié un tournant", a précisé à l'afp le commandant Herilala, responsable de la communication de la gendarmerie.

L'accident impliquant le camion  -qui transportait 72 passagers- est survenu dans le discret d'Anjorobe, à 90 km au nord de la capitale Antanarivo. Parmi les morts, figurent au moins dix enfants, ainsi que les jeunes mariés.

 

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 09:11

 

Quelque 1.500 Mauriciens ont manifesté à l'appel de l'opposition vendredi dans Port-Louis contre la nomination de Pavind Jugnauth au poste de Premier ministre suite à la démission de son père, dénonçant une succession de type monarque et se réclamant de nouvelles élections.

Pavind Jugnauth a été nommé Premier ministre lundi à la suite de démission de son père, Sir Anerood Jugnauth, 86 ans, avant la fin de son mandat prévue en 2019. Il a été désigné à ce poste par la présidente en tant que chef du Mouvement socialiste mauricien (MSM), le principal parti de la coalition au pouvoir.

Mais sa désignation suscite un fort rejet de l'opposition, qui dénonce une transmission du pouvoir par héritage familial, et a d'ailleurs boycotté sa prestation de serment.

" La foule a envoyé un message clair au gouvernement : donnez-nous les élections partielles et les élections générales", a déclaré le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval, s'adressant aux manifestants qui ont défilé pacifiquement pendant une heure à proximité du siège du gouvernement.

Vétus de noir pour symboliser le "deuil de la démocratie", ils scandaient des slogans tels que "Deal Papa-piti nou palé" (Nous ne voulons pas de l'accord père-fils) et brandissaient des pancartes noires avec, écrits en blanc, les messages: "Constitution pas payasson (sic)" ou " Non à la monarchie".

La police a estimé le nombre de manifestants à environ 1.500, un chiffre correspondant aux estimations d'un journaliste de l'afp présent sur place, tandis que les organisateurs, deux des principaux partis d'opposition, le Parti Mauricien social-démocrate (PMSD) de M. Duval et le Parti travailliste mauricien (PTr), ont évoqué 4.000 participants.

Les partis de l'opposition ont rappelé vendredi ne pas être opposés au retrait d'Anerood Jugnauth, véritable cacique de la vie politique mauricienne. Ils estiment toutefois qu'il aurait dû dissoudre le parlement et organiser de nouvelles élections générales.

Le sentiment semble être partagé par de nombreux  Mauriciens qui s'en ouvrent sur les radios locales et dont certains indiquent qu'ils ont voté en 2014 pour porter le père au  pouvoir, pas forcément son fils.

L'île Maurice, archipel de l'océan Indien comptent environ 1,3 million d'habitants, a obtenu son indépendance de la Grande Bretagne en 1968 et son économie est basée sur le tourisme, les services financiers et les exportations du sucre et  de textiles.

 

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 04:38

Il survolait la "victoire de la Primaire de la Droite" et se voyait déjà élu Président de la République. Puis, patatras ! Tout s'écroule avec le scandale de l'emploi fictif de sa femme Penelope. Sommé de s'expliquer, le vainqueur de la Primaire de la Droite, s'est précipité devant la caméra de la télévision pour se justifier.

Hélas, en tardant de déminer cette affaire de "Penelopegate", le public commence à douter de son honnêteté. De Monsieur Propre, il devient la machine à laver qui rouille. Des révélations jettent le trouble sur la campagne du favori de la présidentielle française. Comment va-t-il s'en sortir ?

"La séquence boules puantes est ouverte" a réagit François Fillon, qualifiant l'article du "Canard Enchaîné" de"méprisant et misogyne". En fait, c'est un coup dure pour Fillon qui se voulait le monsieur propre.

En employant sa femme Penelope Fillon, qui se disait "sans profession connue" et qui aurait reçu 7.900 euros par mois, de 1998 à 2012, notamment en tant qu'attachée parlementaire de François Fillon, selon le "Canard enchaîné", sémant le doute sur cet emploi.

Or, personne ne l'a croisée à l'Assemblée nationale, sinon en tant que "femme de". Pour un député, faire travailler un proche est légal, si ce n'est pas un emploi fictif.

Les allégations tombent mal pour l'ex-Premier ministre conservateur, partisan de coupes draconnieres dans les dépenses de l'Etat. Les scandales ne touchent pas que la Droite, ce qui peut constituer une maigre consolation, un de ses rivaux à la Présidentielle française, Emmanuel Macron, qui est.lui aussi, accusé d'avoir financé des dîners de sa campagne avec de l'argent de son ancien Ministère.

https://www.youtube.com/playlist?list=PLg6GanYvTasVSSMF4h524KsUFdlmrKDZN

https://www.youtube.com/watch?v=PPjOu4Wszic      ;

Https://fr.news.yahoo.com/apres-avoir-temoigne-penelope-fillon-163700234.html

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 04:02

Tous les observateurs le notent, l'effet Trump a "bousté" les Bourses américaines. Le Dow Jones a franchi pour la première fois le seuil de vingt milles points. Les marchés américains atteignent des sommets. D'après Wall Street, le Dow Jones a franchi pour la première fois de son histoire, cinq jours depuis l'intronisation de Trump, la barre de vingt milles points.

Le Dow jones a flirté durant plus d'un mois et a finalement grimpé de quelque 6%. Autres indices très suivis, le Nasdaq et le S & P 500 évoluent également à des niveaux records depuis l'avènement de Trump.

La valeur boursière totale des  cinq cents principales sociétés américaines cotées a ainsi gagné quelque mille milliards de dollards. "L'euphorie sur les marchés tient au fait que Donald Trump a déjà tenu plusieurs de ses promesses, comme le retrait de l'accord de l'échange transpacifique ou la relance de deux grands projets d'oléoducs", explique Arnaud Masset, analyste chez Swissquote.

"Les investisseurs espèrent ainsi qu'il tiendra également ses promesses d'importantes baisses d'impôts pour les entreprises et de relance d'investissements massifs dans  les infrastructures du pays".

Mais il faudra patienter quelques mois pour constater les effets de la politique de l'administration Trump, préviennent les experts. Certains avertissent  même du danger d'une bulle boursière.Car à force de voir les indices grimper,les investisseurs risquent de rendre la prophétie haussière "autoréalisatrice".  (sources diverses agences)

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 02:47

 

Il faut prendre Donald Trump au sérieux, surtout maintenant qu'il a les pouvoirs. Il avait promis de construire son "mur" pour séparer son pays et le Mexique. Il vient de signer  le décret pour mettre en exécution sa mesure la plus emblématique. Et,répète que ce sont les Mexicains qui paieront le coût. Ce que refuse le président mexicain Enrique Pena Nieto... pour le moment.

En accédant au pouvoir le 20 janvier, Donald Trump sait que désormais que c'est lui le véritable chef du monde. Il le dirigera à sa guise, avec les grands moyens dont il dispose. Quitte à choquer. Six jours seulement, le monde entier le ressent. Les équilibres du monde vont se modifier. Avec la démocratie en moins pour les autres pays. L'Amérique reprend les  choses en mains avec le président Trump. Avec les moyens colossaux de sa superpuissance.

Le premier pays à s'en réjouir fut Israël. Le premier pays à en souffrir, le Mexique. Le président Donald Trump a dit, à propos de ce dernier pays, il va construire ce "mur" et "nous serons remboursés plus tard" par les Mexicains.

Il veut renégocier les accords de libre-échange entre les Etats-Unis et le Mexique. Pour cela, Donald Trump veut rencontrer le 31 janvier, Enrique Pena Nieto. Mais, des personnalités de l'opposition mexicaine l'ont d'ailleurs exhorter leur président d'annuler le voyage qu'il devait faire aux Etats-Unis.

L'avertissement n'a pas tarder : si le Mexique refusait de payer, son président ne viendra pas. Aussitôt, Trump a signé un document qui prévoit de sanctionner financièrement les "villes sanctuaires" qui accueillent des clandestins mexicains ou autres latinos américains, et il va signer des décrets visant à limiter ou à fermer l'accès aux Etats.Unis pour les réfugiés et détenteurs  de visas en provenance d'Irak, d'Iran, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yemen. On l'aura compris, des "pays énnemis", selon lui, qui résistent au dictat militaro-économique des Américains.

Le très riche et puissant Trump sait qu'il a les moyens de les faire soumettre, par des chantages politiques, blocus économiques, par des moyens (occidentaux) onusiens interposés. On vous l'avez averti, avec le nouveau président américain, c'est du sérieux !

 

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 22:05

On s'y attendait. L'arrivée du nouveau président américain allait bouleverser l'équilibre du monde en revenant sur tout ce qu'on a mis des années pour réussir plus ou moins la paix.

Pour mesurer le changement qui va opérer dans le monde, un pays focalise toutes les intensions : Israël. Alors qu'on pensait aller vers la création de deux Etats sur ce petit territoire habité par les Juifs et les Arabes, la chance s'éloigne de plus en plus.

Le premier ministre Benjamin Netanyou qui ne cache pas son ambition du "Grand Israël", le rêve de tous les nationalistes extrêmistes juifs, attendait avec impatience la fin de la présidence et l'arrivée du président américain Donald Trump, pour manifester concrètement sa politique de toujours "grapiller" les territoires palestiniens pour les obliger les palestiniens d'oublier leur rêve d'avoir un pays, une terre, un Etat digne de ce nom.

Israël continuera à doper la construction de logements dans les Territoires occupés. Ce sont donc 2500 nouveaux logements qui vont sortir de terre dans les colonies palestiniennes en Cisjordanie occupée.

L'annonce faite mardi 24 janvier 2017, est la deuxième de ce type depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche vendredi 20 janvier. Une grande part des  constructions sont prévues dans l'implantation de Beit El - un clin d'oeil à l'équipe du président.

Cette colonie a été soutenue à titre personnel par Jared Kushner, gendre de Donald Trump, et par son ambassadeur en Israël, David Friedman. "Cette décision compromet les efforts pour restaurer la sécurité et la stabilité", a déploré un porte-parole du président palestinien Abbas.

En campagne, le candidat Donald Trump avait assuré qu'il serait moins critique envers la colonisation que son prédécesseur.

Les relations de deux hommes, Barack Obama et Benjamin Netanyou étaient notoirement exécrables.  "Nous pouvons bâtir où bon nous semble, autant que nous voulons", s'est réjoui le leader israélien.

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 23:34

 

Le calendrier des actions de la commission interministérielle pour la réinsertion socio-économique des anciens combattants et vétérans de  la Patrie a été apprécié mardi, à Luanda, au cours de la première session ordinaire de la Commission pour la politique sociale du Conseil des ministres.

Le document, selon le communiqué parvenu à la presse, tient compte des recommandations de la 8è session ordinaire de 2016, au cours de laquelle la priorité a été donnée aux actions d'impact direct des actions dans la vie des anciens combattants et vétérans de la Patrie.

Dans ces priorités sont également envisagées les respectives familles des anciens combattants, en particulier dans les programmes de réinsertion socio-productive, la réhabilitation physique des invalides de guerre, le renforcement des institutions et de soutien en logement.

Dans le secteur de la culture, qui a aussi eu un document en analyse, la Commission a apprécié un projet de décret présidentiel portant approbation du réglement sur le registre des actes relatifs aux droits d'auteur et contextes, à pratiquer lors de l'enregistrement des oeuvres littéraires et scientifiques.

La réunion a eu lieu sous la présidence du vice-président de la République, Manuel Vicente.

 

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:04

 

L'Algérie, tenue en échec par le Sénégal par un score de deux buts partout (2-2), dans le troisième et dernier match du groupe B, a été éliminée de la CAN 2017 (Coupe d'Afrique des Nations).

Cette CAN qui se déroule au Gabon. Avec seulement deux points, deux matchs nuls et une défaite, les "FENECS" d'Algérie terminent troisième de la poule dominée par le Sénégal (avec sept points).

La Tunisie a, de son côté, battu le Zimbabwe par quatre buts à deux (4-2) et accompagnera les "Lions de Terranga" du Sénégal en quarts de finale.

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 23:36

L'ex-journaliste de Canal+ (correspondante aux Etats-unis) et d'i-Télé, devient la porte-parole du Mouvement "En Marche !" d'Emmanuel Macron.

www.bfmtv.com/mediaplayer/video/laurence-haim-emmanuel-macron-essaiera-de-dialoguer-avec-donald-trump-906379.html

http://www.20minutes.fr/high-tech/1993427-20170111-laurence-haim-annonce-twitter-depart-itélé

Autre chose pour la Gauche, ce sont les résultats de la Primaire de la Gauche du premier tour dans les outre-mer. Certains candidats ont connus des succès alors qu'en métropole, moins !     

la1ere.francetvinfo.fr/primaire-gauche-cinq-faits-marquants-outre-mer-435835.html

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article