Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 14:04

 

 En général, les chefs d'Etats Africains francophones ont tous la double nationalité, pour se prévenir d'un éventuel coup d'Etat, lorsque le peuple africain les chasse du pouvoir. Pour se prémunir de cette éventualité probable, ces chefs envoient leur argent en Europe et s'achètent  des maisons  pour leur retraite, après avoir rendu des bons et loyaux services à la France ex-coloniale.

Au pouvoir, ils méprisent les peuples africains en les laissant dans la pauvreté, avant leur fuites, enrichissant leurs plus fidèles "collaborateurs".  Durant ces nombreuses années à la tête du pays, tous se préparent à un futur exil à Paris ou dans une ville des France. Une sorte de mise à l'abri pour eux et leurs familles.

Pour le président du Tchad, il est temps de préparer ce futur "exil". Pour lui et toute sa famille.  Ayant rendu des services à la mère-patrie française, vente- (offre) matières premières et bradages des richesses naturelles du pays (pétrole, uranium, or, fer, gaz), sans oublier les chairs à canon, pour la France. Le chef se préparerait-il à fuir ? En tout cas, c'est la bonne future planque.

Pour des services rendus à ses maîtres, Idriss Déby a légalisé la situation de sa famille en sollicitant leur naturalisation. Le 15 janvier 2017, le "journal officielle" de la France a indiqué que la femme du président, Madame Hinda Déby, épouse du chef de l'Etat tchadien, avait  obtenu la nationalité française, ainsi que toute sa progéniture.(a révelé le journal "Canard Enchaîné, du 25 janvier).

"Ce grand démocrate est si attaché au pouvoir qu'il n'en a pas laissé une miette  à l'opposition depuis qu'il a renversé son prédécesseur le dictateur-autocrate Hissène Habré. il y a ...vingt-six ans", ajoute le canard.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain serbin
commenter cet article

commentaires